Soutenez le développement de Daniélou-Abidjan

Le nouveau groupe scolaire Daniélou-Abidjan, situé à la périphérie d’Abidjan, a ouvert en septembre 2020. Il permet d’offrir à davantage de jeunes Ivoiriennes l’opportunité de grandir et d’apprendre dans un cadre bienveillant et exigeant. Daniélou-Abidjan, c’est aussi le pari de l’intelligence, de la curiosité et de l’éveil de la vie intérieure, dans un esprit de confiance. 500 élèves sont déjà scolarisées.

Daniélou-Abidjan accueillera d’ici 2024, près de 1 500 jeunes filles dans 48 classes, de la maternelle au lycée.

En Côte d’Ivoire, un million et demi d’enfants ne sont pas scolarisés. Les inégalités d’accès à l’éducation entre garçons et filles sont encore très importantes : 53 % des femmes sont analphabètes et seulement 25 % des collégiennes accèdent au lycée.

La Communauté Saint-François-Xavier œuvre depuis près de 60 ans en Côte d’Ivoire pour encourager les jeunes filles à jouer pleinement leur rôle dans le développement économique et social de leur pays, et en faire des femmes autonomes, éduquées et fortes.

Les 3 grandes phases du projet :

> 2022-2023 : ouverture de 17 classes supplémentaires, aménagement des extérieurs, finalisation de la chapelle et des équipements sportifs.
> 2021 : construction de la cantine, de 3 bâtiments scolaires et du terrain de sport ; aménagement de 15 classes supplémentaires.
> 2020 : ouverture de 16 classes dans 4 bâtiments, construction des bureaux administratifs.

Pourquoi nous aider ?

Les besoins en 2022 sont encore importants :

> La bibliothèque : 30 K€ pour l’achat d’étagères, de livres et d’abonnements à des revues

> L’équipement du gymnase (actuellement en béton) : 80 K€ pour le revêtement et pour l’achat de matériel sportif.

Daniélou-Abidjan Infos
Édito

Daniélou-Abidjan, acte II

10 février 2022

Depuis septembre, Daniélou-Abidjan a continué à prendre forme à grande vitesse : les bâtiments destinés à accueillir les élèves du lycée, la salle des professeurs, la bibliothèque, les laboratoires de langues et de sciences ont été livrés. En décembre, bien qu’inachevée, la chapelle a accueilli un magnifique concert pour l’Avent. Le gymnase et le stade sont presque achevés. Le chantier, commencé il y a presque 3 ans jour pour jour touche bientôt à sa fin. Joie, émotions, reconnaissance et gratitude à la vue du résultat, magnifique !

Les élèves et leurs professeurs, toutes les équipes pédagogiques et éducatives, sont impatientes de profiter des nouvelles salles et bâtiments ainsi que des espaces verts.

La troisième année scolaire se prépare : les inscriptions pour la rentrée scolaire 2022 ont déjà commencé. Daniélou-Abidjan poursuit son développement afin d’accueillir dans son cadre exceptionnel 1500 jeunes filles à terme, de la Maternelle à la Terminale.

Toutes ces avancées ont été réalisées grâce à vos dons. Soyez-en une nouvelle fois chaleureusement remerciés au nom des élèves, de leurs parents, des équipes et de la Communauté sfx d’Abidjan.

Sœur Eléonore N’Cho, responsable de la communauté Sfx en Côte d’Ivoire et promotrice du projet


Actualités

Le chantier se termine... mais l’aventure continue !

10 février 2022

C’est une course contre la montre pour terminer le chantier qui a marqué les 5 mois qui se sont écoulés depuis la rentrée 2021 à Daniélou-Abidjan. Les trois bâtiments destinés à accueillir les élèves du lycée, la salle des professeurs, la bibliothèque, les laboratoires de langues et de sciences sont désormais terminés.

A la plus grande joie des sportives, le gymnase et le stade pourront bientôt être utilisés. Ce dernier a été engazonné mais le sol du gymnase demeure pour le moment à l’état de béton brut. Une réflexion est en cours sur le revêtement à poser mais le budget est élevé.

La chapelle n’a pas encore été réceptionnée même si elle a déjà servi en décembre dernier. Nous désirions ardemment y organiser un Concert de l’Avent pour terminer l’année et avons constitué une petite chorale de jeunes. Le chœur de réputation internationale, Vox Christi, a accepté de relever le défi. En une nuit, la toiture de la chapelle a été posée, ce qui nous a permis de vivre un moment de grande communion par la musique.

Il reste à aménager les gradins, également à l’état brut, d’assises fonctionnelles et confortables pour que cet amphithéâtre puisse également accueillir des conférences, des rassemblements d’élèves, des concerts et d’autres événements.


Actualités

Parcours de femmes

9 février 2022

Afin de sensibiliser les élèves aux enjeux sociétaux et économiques en Côte d’Ivoire, rien ne vaut la rencontre, l’échange et le témoignage. C’est pourquoi le groupe scolaire Madeleine Danielou a choisi d’inviter plusieurs fois par an des femmes actives aux parcours professionnels d’excellence.

En avril 2021, Honorine Kadio informaticienne et bloggeuse engagée, a rencontré les collégiennes et lycéennes pour les sensibiliser aux enjeux du digital. Quelques mois plus tard, Maître Kacoutié, avocate fiscaliste à la cour d’appel d’Abidjan, leur a présenté son métier et les autres carrières juridiques tout en leur parlant de l’importance du Droit, des lois et de la Justice.

Les 8 et 9 février 2022, une « journée du digital » s’est déroulée sur le thème des Technologies, de l’Information et de la Communication. Elle a été animée par Christelle N’Cho Assirou, spécialiste des TIC et marketing déclarée femme « remarquable » dans le secteur des nouvelles technologies par l’Unesco.


À la rencontre de

Henri-Joël Amon, professeur d’Histoire et de Géographie

1er février 2022

Henri-Joël Amon enseigne l’Histoire et la Géographie au groupe scolaire Madeleine-Daniélou depuis 1 an et demi. Une activité qu’il mène de front avec sa fonction de doctorant-chercheur en climatologie urbaine.

Qu’est-ce que représente pour vous de travailler dans cet établissement qui est un nouvel arrivant dans le paysage éducatif ivoirien ?

L’établissement est un nouvel arrivant dans le paysage éducatif mais sa philosophie éducative est très ancienne et elle a fait ses preuves. Les bâtiments sont neufs mais l’esprit est ancien. Et parce que l’esprit est ancien, travailler ici représente beaucoup parce que cela forme, éduque et éveille aussi bien l’enseignant que l’élève.

Vous parlez d’une philosophie ancienne, il s’agit de l’expérience de la Communauté Saint-François-Xavier ?

Oui. Cette expérience est concluante depuis les années 1960 au lycée Sainte-Marie d’Abidjan et elle commence déjà à porter ses fruits depuis l’ouverture des premières classes, en septembre 2000, ici, à Daniélou Abidjan.

Le projet éducatif de la Communauté vous séduit mais, qu’est-ce que vous appréciez plus particulièrement ?

Ce sont les valeurs portées par l’expression : « Lorsqu’une conscience rencontre une confiance ou bien lorsqu’une confiance rencontre une conscience ». Qu’est-ce qu’on devient sans confiance, qu’est-ce qu’on devient sans conscience ? Tendre la main en toute conscience, c’est l’essence du projet éducatif de Daniélou-Abidjan, et cela à tous les niveaux. Tant pour l’enseignant, le personnel d’éducation que pour l’élève. S’ouvrir à l’autre parce qu’on a confiance. S’ouvrir à l’autre parce que l’autre aussi a une conscience. Cela me séduit parce qu’il y a du sens là-dedans. Parce que ce sens se retrouve dans le personnel, chez les sœurs, chez les professeurs.

La Communauté a dédié sa mission à l’éducation des femmes. Pourquoi est-ce important pour vous ?

La réponse est dans cette déclaration : « Éduquer une femme c’est éduquer une nation « . Elle a tout son sens dans un pays comme la Côte d’Ivoire où depuis toujours, la femme est reléguée au rang du foyer, elle est reléguée aux tâches subalternes. Depuis toujours, en Côte d’Ivoire, la force créatrice de la femme est marginalisée, les femmes n’arrivent pas à s’exprimer alors qu’on sait qu’elles réussissent partout où elles s’impliquent, dans les entreprises, au foyer… Si on poursuit cette mission de les valoriser, il est sûr que le pays pourra s’appuyer sur de véritables forces vives. Donc, ce sera ajouter encore plus de forces vives à la Côte d’Ivoire.

La femme représente beaucoup, elle a un poids réel, elle peut faire beaucoup pour le pays, nous avons besoin d’elle. Il faut vraiment mettre l’accent sur l’éducation de la femme. Il faut vraiment mettre l’accent sur l’égalité des genres, cela manque en Côte d’Ivoire. Certes, il y a quelques avancées mais il y a encore beaucoup de choses à faire et c’est une perte de ne pas pouvoir profiter de ces valeurs-là.


Initiatives

Les maternelles en goguette !

1er février 2022

Les maternelles partent quant à elles à la découverte du monde ! Après une visite dans un grand centre commercial pour comprendre comment fonctionnent les boutiques et sont approvisionnés les étals, il leur sera prochainement proposé de visiter l’aéroport d’Abidjan. Au-delà de la découverte de ce lieu à la fois complexe et impressionnant, elles auront l’opportunité de monter dans un avion. Une expérience unique pour ces petites filles !


Initiatives

Activités périscolaires, il y en a pour tous les goûts !

1er février 2022

Sœur Éléonore a lancé avec son équipe pédagogique de nouvelles activités périscolaires. Depuis le début de l’année, des ateliers de toutes sortes se déroulent le mercredi après-midi au sein du groupe scolaire.

Moyennant 10 000 FCF par mois (15€), les élèves peuvent s’initier à diverses activités sportives avec notamment des cours de danse, de gymnastique, de taekwondo, d’initiation au golf ainsi qu’au bricolage et à la photo.


Actualités

Pour Noël, offrez un gymnase et une chapelle

15 décembre 2021

Le 3 décembre est jour de fête dans tous les Centres Madeleine-Daniélou, en France, en Corée du Sud et en Côte d’Ivoire ! Tout le monde se réunit pour célébrer Saint François-Xavier, le saint patron des établissements : élèves, anciens élèves, professeurs, anciens professeurs, parents, membres de la Communauté Saint-François-Xavier, amis… Chaque établissement le fête à sa manière : c’est toujours un beau moment de joie et de partage !

En Côte d’Ivoire, pour la 2e année, les élèves de Daniélou-Abidjan vivent cette fête à Sainte Marie de Cocody, leur chapelle n’étant pas encore achevée.

Pour que les jeunes élèves de Daniélou-Abidjan puissent célébrer la fête de Saint-François-Xavier dans leur propre chapelle l’année prochaine : soutenez-les et faites un don !


Actualités

3 décembre : célébration de St François Xavier

10 décembre 2021

Cette année, saint François Xavier a été fêté comme dans tous les autres centres Madeleine Daniélou le 3 décembre. C’est une première pour Daniélou-Abidjan et les festivités se sont déroulées toute la journée avec notamment une messe en plein air devant les bâtiments du primaire et du collège… en attendant la Chapelle pour 2022.


Actualités

Le bâtiment de la cantine achevé

15 septembre 2021

Très attendue pour cette rentrée 2021 et devant accueillir 1500 élèves à terme, la très vaste cantine a été livrée mi septembre.


Actualités

Vive la rentrée

Daniélou-Abidjan a fait sa deuxième rentrée le 6 septembre.

C’est avec joie et émotion que nous avons vu nos élèves retrouver leur école pour certaines, leur collège ou lycée pour d’autres. Retrouvailles des élèves avec leurs professeurs et les équipes éducatives, rencontre avec les nouvelles élèves, conversations animées, rires… la journée était joyeuse, pleine d’enthousiasme et d’élan.

Les inscriptions et réinscriptions se sont déroulées jusqu’au jour de la rentrée et ce sont 497 élèves qui ont finalement rejoint le groupe scolaire cette année. Voisins, collègues de bureaux, membres de la famille dont les enfants sont à Daniélou-Abidjan ont décidé de nombreuses familles à inscrire leur enfant.

Les équipes pédagogiques et éducatives s’étaient réunies lors d’un séminaire de rentrée les 1er et 2 septembre pour établir leurs plans de travail pour l’année.

Cette année, 23 classes accueillent les élèves (16 l’an dernier) avec l’ouverture du CM2 et des niveaux de quatrième, troisième et première.

Je remercie une fois encore tous les donateurs, toutes celles et ceux qui contribuent à faire de Daniélou-Abidjan un établissement qui fait la joie des élèves, de leurs familles, des professeurs et de la communauté SFX d’Abidjan. Bonne rentrée scolaire à tous !

Sœur Eléonore N’Cho, responsable de la communauté Sfx en Côte d’Ivoire et promotrice du projet

Des maternelles vont boire

Actualités

L'UNESCO distingue Daniélou-Abidjan

Le 20 mai 2021 se tenait à Abidjan la 6e rencontre du réseau des écoles associées à l’UNESCO (réSEAU). Véritable laboratoire de l’innovation pédagogique à l’international, ce réseau d’excellence compte près de 11 000 établissements dans plus de 180 pays et recense les meilleures initiatives éducatives destinées à promouvoir la paix et le développement durable.

Lors de ce grand événement, un groupe d’élèves de Daniélou-Abidjan a présenté la démarche éducative à l’écologie développée au sein du groupe scolaire. Séduite par l’excellence de son contenu, par son approche novatrice (ce sont les élèves elles-mêmes qui mettent en application la démarche) et par la qualité de la présentation du projet, l’UNESCO a aussitôt proposé à Daniélou-Abidjan de rejoindre son réSEAU. Cette invitation traduit le véritable coup de cœur que l’UNESCO a eu pour cette action pédagogique car l’intégration au réSEAU demande habituellement beaucoup de temps…

Quelles conséquences ?

L’adhésion au réSEAU implique l’engagement ferme des chefs d’établissements et de la communauté éducative à promouvoir les idéaux et les valeurs de l’UNESCO dans des projets éducatifs multidisciplinaires aux dimensions humanistes, éthiques et culturelles.
Les écoles membres jouent un rôle essentiel dans la promotion des valeurs de l’UNESCO et dans l’intégration des perspectives internationales dans les écoles. Elles participent à l’élaboration de contenus éducatifs innovants, à l’introduction de nouvelles méthodes d’enseignement et d’apprentissage ; elles échangent et collaborent avec les autres établissements du réSEAU et nouent des partenariats afin d’améliorer leurs pratiques. Bravo Daniélou-Abidjan !

UNESCO / Daniélou

À la rencontre de

Monique Ouattara, Directrice des Études

Q : Pourquoi est-ce important aujourd’hui d’éduquer des femmes africaines ? Pensez-vous que l’éducation des femmes en Afrique a progressé, et en particulier celle de la femme ivoirienne ?

Des efforts sont faits et c’est appréciable mais elles ont du mal à jouer le rôle de leader. La tradition est forte et les empêche de s’exprimer pleinement. Si nous arrivons à inculquer aux filles ce rôle de leader, je crois qu’elles pourraient amorcer le développement. Elles ont des compétences mais il manque cette petite poigne du vainqueur.

Q : Est-ce dû aux pesanteurs sociales ?

Oui je pense. Une fille est conditionnée dès le berceau, elle est mise dans un moule et quand on lui dit deux fois qu’elle est capable, on le dit une seule fois un garçon. À une fille, il faut dire « vas-y, tu es capable, je te fais confiance ». Dès qu’elle sort du lot, on dit « c’est elle qui porte la culotte à la maison ». Cela perturbe la femme, c’est dommage. La preuve : elles veulent à tout prix se marier. Il faut aussi dire à une fille « le respect ce n’est pas un homme qui le donne, c’est soi-même ».

Q : Ici, vous contribuez à faire changer les mentalités ?

Elles ont une chance, toutes les élèves sont des filles. Ailleurs, on aurait demandé à un garçon de faire certaines choses, ici c’est elles qui les font. Et elles se rendent compte qu’elles les font bien.

Q : Que leur apportez-vous ici ?

Je leur donne le goût. Il leur faut des modèles.

Photo Mme Ouattara

Je soutiens le développement du groupe scolaire Daniélou-Abidjan